low key portrait of young man.jpg

PAI – Inventaire de personnalité 


 

 

 

Leslie C. Morey, Ph.D. / Traduction et adaptation française: Christiane Routhier, Ph.D. 

Collaboration de Manon Houle, Ph.D., et de Marie Chabot, Ph.D., à la révision de la traduction française. 
Copyright 1990,1991: Psychological Assesment Ressources. Copyright 2014: Institut de Recherches Psychologiques.

Objectif

Mesurer la personnalité

(psychopathologie)

Langues

Français

Utilisateurs

Psychologue

Psychiatre

Durée

50 - 60 min

Contexte

Expertise psycho-légale

Évaluation psychologique

Sélection du personnel

Administration

Sur la plateforme numérique irptesting.com

An objective inventory of adult personality, the PAI assesses psychopathological syndromes and provides information relevant for clinical diagnosis, treatment planning, and screening for psychopathology. Administration time is up to 40 minutes shorter than that for similar instruments.

Features and benefits 

  1. Unique, efficient scale structure. All 22 scales are nonoverlapping, promoting high discriminant validity. Scale development was content-driven.

  2. Fast, cost-effective administration. Clients generally complete the 344 items in less than an hour. Scales and subscales can be hand-scored in only 15-20 minutes.

  3. Can be used with low-reading level populations. The PAI requires only a fourth-grade reading level; an audio administration CD is also available.

  4. No scoring keys needed. A two-part carbonless Answer Sheet provides scores for all 344 items.

  5. Provides strategies for interpretation. The Professional Manual includes an expanded discussion of administration considerations and a variety of strategies for the interpretation of clinical data.

  6. Portable materials. The PAI Administration Folio provides a hard surface for both the Item Booklet and Answer Sheet for situations in which no desk or tabletop is available.

Les échelles cliniques offrent des fonctionnalités de diagnostic critique de 11 construits cliniques importants. 

 

Ces 11 échelles peuvent être divisées en trois grandes catégories de troubles: ceux appartenant au spectre névrotique, ceux appartenant au spectre psychotique, et ceux associés aux troubles du comportement ou à des problèmes de contrôle des impulsions.

 

Les échelles de traitement indiquent les complications potentielles dans le traitement.

 

Ces cinq échelles sont deux indicateurs de risque de préjudice pour soi ou autrui, deux mesures des conditions environnementales de l’intimé, et un indicateur de la motivation de l’intimé pour le traitement. 

Les échelles interpersonnelles fournissent des informations précieuses concernant les relations et les interactions du client. Le style interpersonnel est évalué selon deux dimensions: une affiliation chaleureuse par opposition à un style rejetant froid, et un style dominant/contrôlant par opposition à un style docile/soumis. 

 

Deux échelles évaluent la pathologie. L’échelle des personnalités Borderline (personnalité état-limite) est la seule échelle du PAI qui comporte quatre sous-échelles, ce qui reflète la complexité factorielle de la construction.

L’échelle des caractéristiques antisociales comprend trois sous-échelles: une évaluant des comportements antisociaux et les deux autres évaluant des traits antisociaux. 

Les items critiques nous informent sur les aspects ou problèmes du sujet qui exigent une attention immédiate. Ils sont constitués de 27 items, répartis dans neuf domaines de contenu, qui suggèrent que le comportement ou la psychopathologie puisse exiger une attention immédiate. Ils sont identifiés comme critiques sur la base de deux critères: les indications d’une situation de crise potentielle et un très faible taux d’adoption chez les individus normaux. 

Technical information 

  • Reliability and validity are based on data from a U.S. Census-matched normative sample of 1,000 community-dwelling adults, a sample of 1,265 patients from 69 clinical sites, and a college sample of 1,051 students.

  • Because the PAI was normed on adults in a variety of clinical and community settings, profiles can be compared with both normal and clinical populations.

  •  Reliability studies indicate that the PAI has a high degree of internal consistency across samples—results are stable over periods of 2-4 weeks (median alpha and test-retest correlations exceed .80 for the 22 scales). 

  • Validity studies demonstrate convergent and discriminant validity with more than 50 other measures of psychopathology.